Partagez | .
 

 Jack Red

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 06/10/2013

Précisions
Âge: 24 ans
Profession: Combattant au Bloody Strike
Vice: La violence

MessageSujet: Jack Red   Mar 8 Oct - 21:08

Jack Red
Czaritsa

Lust

Âge: 24 ans
Taille et poids : 175cm, 65kg
Orientation sexuelle : Gay
Profession : Combattant au Bloody Strike
Vice : Un goût prononcé pour la violence



Débrouillard • Protecteur • Résistant • Spontané •Compatissant •
Loyal • Audacieux • Persévérant
____________

Rustre • Bestial • Sans-attaches • Egocentrique •Impudique •
Mauvais perdant • Cru • Fier



• Ce qu’il faut savoir.


Jack aime les choses simples : boire une bière après le travail, fumer une clope de temps en temps, les plaisirs de la chair et discuter avec des gens qu’il apprécie. Il n’est pas ce qu’on peut appeler exigeant mais quand il veut quelque chose, il le lui faut au plus vite. C’est quelqu’un de très spontané qui n’hésitera pas à faire n’importe quoi pour atteindre ses buts. Il est très instinctif et ne réfléchit pas beaucoup. C’est d’ailleurs pour cette raison que beaucoup de gens ont du mal à le cerner. Il se fiche de tout et il fait ce qu’il veut quand il veut. Au Bloody Strike, ce n’est peut-être pas lui le plus rapide ni celui avec le plus de technique, mais il a une bonne frappe et il a une résistance impressionnante : on dirait que la douleur ne l’atteint pas. A moins qu’il s’en fiche aussi, tout simplement. Il ne s’arrêtera pas tant qu’il sera encore capable de bouger. Ouais, c’est un acharné.


• Entrer en piste.


J’ai rencontré Jack peu de temps après avoir perdu mon job, alors que je vagabondais dans le Colorado. C’était un ptit gars de Denver, un fonceur qui bossait au black de petits boulots en petits boulots et qui ne se souciait que de savoir s’il allait gagner assez pour casser sa croute et se payer une bouteille de Rhum à l’occasion. La première fois que je l’ai vu, il fumait une clope devant le restaurant duquel il venait de se faire virer. Trois jours après, je le retrouvais dans un bar où il tentait de se faire offrir un verre par une jolie blonde qu’il ne connaissait pas. Moi, je le lui ai offert son verre, et c’est sûrement la meilleure chose que je n’ai jamais faite, parce que c’est comme ça que j’ai connu ce type, ce sale cabot errant, aussi dément que libre et aussi incroyable que violent. Il était né dans la rue, alors que son père s’était barré après avoir tiré son coup. Sa mère, il la soignait comme une reine aussi pauvres soient-ils. Il n’avait que vingt ans à l’époque et quand elle est morte après une mauvaise grippe, il se retrouva seul, comme moi, alors on est partit vers l’est. Avec ma voiture, mon argent et ce qu’il restait de son paquet de clope.
Au bout de deux mois j’étais aussi pauvre que lui et on a dû chercher du travail payé au black. On ne trouvait rien et ça a probablement été les semaines les plus difficiles de ma vie. C’est là qu’une nuit, il m’a emmené dans un endroit de Chicago dont il avait entendu parler dans un bar ou à un coin de rue, mais qu’importe : il emporta deux-cent putains de billets en dix minutes ! Comment ? En faisant un des seuls trucs qu’il savait faire : se battre. Je n’appris que plus tard qu’il avait fait de nombreux combats à mains nues pour se faire un peu de sous quand il était adolescent, il en avait pris plein la gueule mais ça lui avait appris à encaisser les coups comme personne. Il n’avait aucune réelle technique, il se battait à l’instinct, comme n’importe quel clébard dans son genre. Sauf que Jack, lui, il était vraiment doué. Ça m’avait surpris mais pas autant que quand il m’avoua on attirance pour les hommes. A vrai dire, je ne l’aurais jamais deviné, mais ça m’arrangeait. Il avait dit ça comme ça, sans prévenir. Mais il était comme ça Jack : imprévisible. Et il savait ce qu’il voulait. Cette nuit-là, il m’a baisé avec toute la fougue qui l’animait.
Voilà deux ans passés depuis notre première rencontre, deux ans et je n’arrivais toujours pas à le cerner. Il allait à droite à gauche, il ramenait de nouvelles têtes, il se défoulait comme jamais, et personne ne savait ce qu’il se passait dans sa tête. Moi, j’avais trouvé un travail légal et stable dans une petite entreprise, c’est pourquoi je ne l’ai pas suivi quand il a voulu partir pour New York. Et bien entendu, il y est allé, seul, sans rien, sauf peut-être deux cigarettes humides et abimées.
Et deux années de plus passèrent, avec comme seules nouvelles un coup de fil pour mon anniversaire. Je suis donc allé le voir et je l’ai trouvé dans son univers, à se battre dans un endroit glauque, puant le sang et la sueur, le Bloody Strike.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
Invité


MessageSujet: Re: Jack Red   Mar 8 Oct - 21:16

Validé Jacky Wink
Revenir en haut Aller en bas
 

Jack Red

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Technique du Jeune Jack
» rescue Jack Russel
» Jack Skellington
» fiche technique jack rellon
» Jack Layton est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~°°Vice°°~ :: Administration :: Fiches :: Validées-